Souscription d’une mutuelle senior : les points à vérifier

La souscription d'une mutuelle senior doit vous rendre serein

Lors de la souscription d’une mutuelle senior, plusieurs points importants du contrat sont à vérifier, pour être certain de votre choix. Décryptage des éléments à ne pas négliger.

Souscription d’une mutuelle senior : pour qui ?

La souscription d’une mutuelle senior se fait en général au moment de la retraite, ou vers l’âge de 55-60 ans. En effet, c’est le moment où nos besoins en termes de santé et de soins évoluent en général vers davantage de dépenses : lunettes, soins dentaires, appareils auditifs…

Lire aussi l’article : “55 ans : le bon âge pour changer de mutuelle ?”.

Une mutuelle adaptée à ces besoins s’avère indispensable, pour couvrir correctement la part non remboursée par la Sécurité Sociale : le fameux “reste à charge”. Que vous souscriviez une nouvelle assurance santé senior seul(e) ou en couple, regardez bien les clauses du contrat. Bien sûr il s’agit de se renseigner sur les taux de remboursement qu’il appliquera sur chaque type de prestation médicale, mais il faut aussi en savoir davantage sur d’éventuels délais de carence, plafonds de remboursement et exclusions.

Quels taux de remboursement dans le cadre de la souscription d’une mutuelle senior ?

Si on doit commencer par relever un point essentiel à vérifier au moment de la souscription d’une mutuelle senior, c’est évidemment celui lié aux taux de remboursement ou forfaits de remboursement. Il s’agit tout d’abord de bien comprendre le système de remboursement des frais de santé en France. En effet, la Sécurité Sociale (Assurance Maladie) prend en charge un forfait de base sur les prestations de santé essentielles. Mais une fois remboursée la part “sécu”, il y a ce qu’on appelle un “reste à charge” pour l’assuré, qui est à régler par ses propres moyens ou est remboursé pour tout ou partie par sa mutuelle.

Les remboursements d’une mutuelle doivent être clairs pour l’assuré, qui doit pouvoir compter sur sa mutuelle senior au moment de faire réaliser des lunettes par exemple, ou encore d’être hospitalisé. Attention, un contrat santé qui affiche une garantie à 100% ne signifie pas que la mutuelle en question prendra en charge la totalité des dépenses de santé sur le domaine concerné (optique par exemple). En réalité, elle prendra en charge le complément, une fois la part prise en charge par l’Assurance Maladie, jusqu’au tarif de base de la Sécurité Sociale (BRSS – qui est souvent dérisoire par rapport à la dépense totale réelle).

Pour mieux comprendre, lire l’article : “Face aux dépassements d’honoraires, votre mutuelle peut vous aider”.

Le choix de sa complémentaire santé senior est essentiel

Souscription d’une mutuelle senior : attention aux délais de carence, plafonds et exclusions

Comme pour n’importe quel contrat d’assurance santé, il faut bien vérifier les conditions au moment de la souscription d’une mutuelle senior. En effet, il est primordial de connaître les éventuelles réserves que comporte votre contrat, pour ne pas vous retrouver pris(e) en défaut lors d’une intervention médicale onéreuse par exemple.

Ainsi, il faut prendre garde aux possibles délais de carence. Il s’agit d’une sorte de “période franchise”, pendant laquelle vos frais médicaux ne vous seront pas encore remboursés par votre nouvelle mutuelle. Cette clause permet à l’assurance d’éviter qu’un assuré ne contracte une mutuelle “en prévision” d’importantes dépenses, sans avoir encore pratiquement cotisé. Ainsi, pendant cette période (si votre contrat en prévoit une), les garanties du contrat de s’appliquent pas encore. Vous devrez donc régler tout reste à charge, y-compris sur d’importantes interventions : frais dentaires, lunettes ou audioprothèses par exemple.

Une autre clause importante lors de la souscription d’une mutuelle senior, concerne les plafonds de remboursement éventuels. Ils s’appliquent en général sur le même type de soins coûteux : dentaire, optique, auditif. Dans ce cas, les frais de santé au-delà du plafond applicable par votre contrat, resteront à votre charge.

Enfin, certaines prestations réalisées par des professionnels médicaux ou du paramédicaux sont potentiellement exclues des soins remboursés, selon le contrat que vous choisissez. Plus votre cotisation est élevée, plus vous avez en général de soins remboursés : cure thermale, ostéopathie, acupuncture… Les médecines douces constituent un socle important de possibles exclusions de remboursement, mais sont souvent prises en charge par les bonnes mutuelles seniors.

Lire aussi l’article : “Comment vieillir mieux, grâce aux options de confort des mutuelles séniors”.

Vous souhaitez en savoir plus sur les mutuelles dédiées aux séniors ? Demandez-nous une étude personnalisée et un devis.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn