Comment vieillir mieux, grâce aux options de confort des mutuelles séniors

Dame recevant un soin d'acupuncture.

Si l’âge de la retraite rime avec la promesse d’une liberté retrouvée, il peut aussi correspondre à l’arrivée de pépins de santé dont on se serait bien passé. Des études montrent en effet que nos frais de santé peuvent être multipliés par 5 ! Avec une bonne mutuelle, et notamment des garanties optionnelles adaptées, nous pouvons pourtant y faire face avec sérénité.

Des soins plus coûteux avec l’âge

En vieillissant, nos besoins de soins augmentent et se diversifient. Les garanties dont nous avions besoin jusque-là, peuvent ne plus être suffisantes. À partir de 60 ans, nos dépenses de santé sont en moyenne multipliées par 2, et à partir de 70 ans, c’est par 5 ! De plus, les séniors représentent 70% des personnes atteintes d’une affection de longue durée.

Lunettes, appareils auditifs, prothèses dentaires, soins hospitaliers et infirmiers, médicaments, transport jusqu’aux centres de traitement : toutes ces prestations représentent des coûts importants. Par exemple, une paire de lunettes coûte en moyenne plus de 300 euros pour des verres simples, et 600 euros pour des verres progressifs ! Environ 9 porteurs de lunettes sur 10 se retrouvent avec un reste à charge. Objectif : que celui-ci reste le plus raisonnable possible pour votre portefeuille.

Couple senior souriant dans sa cuisine

Prévenir plutôt que guérir, grâce à des garanties adaptées

Si vous avez plus de 60 ans, vous avez donc tout intérêt à souscrire une mutuelle qui vous permettra de limiter le reste à charge sur vos prestations de soins. Une mutuelle dédiée aux séniors est alors tout indiquée. D’autant que de nombreuses mutuelles proposent désormais des options dédiées aux soins de prévention, comme les médecines douces.

Les médecines douces constituent un ensemble de soins parallèles aux médecines occidentales traditionnelles. Elles englobent notamment les disciplines suivantes : homéopathie, médecine chinoise, sophrologie, naturopathie, réflexologie, acupuncture, luminothérapie… Elles ont l’avantage d’être peu invasives pour le corps et l’esprit du patient. Choisir un renfort “médecines douces” proposé par sa mutuelle, c’est opter pour des soins réguliers, qui permettront d’éviter de nombreuses pathologies. Attention, les remboursements sont variables selon les formules choisies et concernent en général certaines pratiques ciblées.

Des renforts à choisir en fonction de ses besoins

Au moment de choisir votre assurance santé, vous devez prendre en compte votre histoire et vos éventuels antécédents. À partir de là, il s’agit de comparer les différentes couvertures proposées : formules de base, options et renforts possibles dédiés aux gros postes de dépenses comme l’optique, le dentaire, l’hospitalisation, etc.

Ceux qu’on appelle parfois des soins “de confort”, à savoir en particulier les médecines douces, les médicaments non remboursés, les cures thermales… s’avèrent finalement des prestations incontournables pour qui veut vivre non seulement plus longtemps, mais aussi en meilleure santé. Car il ne s’agit pas seulement de vivre vieux, mais peut-être surtout, de vieillir bien.

Le mal de dos, par exemple, problème récurrent chez de nombreux séniors, peut être soulagé par différents praticiens, comme les ostéopathes, et prévenu par d’autres, comme les podologues. Quand notre bien-être est assuré, alors notre confort de vie, sur la durée, l’est aussi !

La méditation permet de prévenir le stress.

Vous cherchez la mutuelle sénior la plus adaptée à vos besoins ? Demandez-nous un devis et nous vous proposerons une réponse personnalisée.

Voici quelques exemples de mutuelles qui proposent des options “soins de confort” : Apivia Vitamin’, Vitaneor 2 par Cegema Assurances (en optant pour des options dédiées) ou encore Solly Azar Santé Sénior.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn