Face aux dépassements d’honoraires, votre mutuelle peut vous aider

Votre médecin pratique peut-être des dépassements d'honoraires

Vous avez trouvé le médecin qui vous inspire confiance, mais vous hésitez parce qu’il pratique un dépassement d’honoraires ? L’important, c’est d’être bien pris en charge : pour le reste, votre mutuelle vous accompagne.

Dépassements d’honoraires : de quoi parle-t-on ?

Quelle que soit sa spécialité, un médecin ou un praticien est susceptible de pratiquer des dépassements d’honoraires. Médecin de ville, chirurgien, radiologue, orthodontiste, gynécologue, mais aussi psychiatre ou encore kiné : les dépassements d’honoraires tendent à se généraliser chez de nombreux professionnels de santé, en particulier les spécialistes, et surtout en ville où les loyers des cabinets sont élevés. On estime le montant total des dépassements payés par les Français à plus de 2 milliards d’euros par an !

Si votre médecin est conventionné en secteur 1, il se doit d’appliquer le tarif de la Sécurité Sociale : aucun dépassement d’honoraires ne peut alors s’appliquer. En revanche, s’il est inscrit en secteur 2, ses honoraires sont dits “libres” et il dispose donc de la possibilité de facturer au-delà du tarif règlementé. Or l’Assurance Maladie ne rembourse aucun dépassement d’honoraires, ce qui génère souvent un coût important pour les familles, en particulier pour les séniors qui se rendent statistiquement plus souvent chez des professionnels de santé.

Une dame en train de calculer le montant de ses remboursements de mutuelle

Dépassements d’honoraires : une addition vite salée

Prenons l’exemple d’une consultation dont le tarif de base de remboursement par la Sécurité Sociale (BRSS) serait de 25 euros. La Sécurité Sociale rembourse 70% du tarif de base, soit 17,50 euros (moins 1 euro pour la participation forfaitaire qui reste à votre charge). Sur la consultation d’un médecin du secteur 1 (qui applique le tarif de base, sans dépassements d’honoraires), il reste donc 7,50 euros à régler : soit de votre poche, soit de celle de votre mutuelle. Si votre mutuelle vous couvre “à 100%” alors elle rembourse le complément jusqu’au tarif de base de la Sécurité Sociale, c’est-à-dire les 25 euros. Elle vous rembourse donc les 7,50 euros de différence.

Mais imaginons que le médecin, conventionné en secteur 2, pratique un tarif de 50 euros pour cette même consultation. Alors les 25 euros de dépassements d’honoraires restent à votre charge, même avec une mutuelle dite “à 100%”. Il vous faudra ainsi une assurance santé avec une garantie “jusqu’à 200%” pour que le prix de consultation de 50 euros, c’est-à-dire correspondant à 200% du tarif de base de la Sécurité Sociale, vous soit remboursé : c’est alors votre mutuelle qui règlera les 32,50 euros de différence.

Une bonne mutuelle pour mieux faire face aux dépassements d’honoraires

Certaines dépenses de santé sont aussi inattendues que difficiles à assumer financièrement, surtout quand les médecins auxquels on s’adresse pratiquent des dépassements d’honoraires. Et il n’est pas toujours possible de trouver rapidement un médecin conventionné en secteur 1 : dans certaines zones comme les déserts médicaux, l’attente pour un rendez-vous chez l’ophtalmo atteint hélas souvent un délai de 6 mois…

Souscrire à une bonne mutuelle, voire à une surcomplémentaire santé, permet de sensiblement réduire la note face aux lourdes dépenses. En analysant poste par poste, avec l’aide d’un conseiller spécialisé, vos besoins prioritaires de remboursement, vous pouvez réaliser d’importantes économies au moment de consulter un praticien de secteur 2. C’est tout l’avantage d’une formule sur mesure qui, grâce à certaines options bien choisies (appelées parfois “renforts”), s’adaptera au mieux à votre situation.

Couple de quinquagénaires au petit déjeuner

Vous souhaitez faire le point avec un conseiller du cabinet LESA et l’interroger sur la meilleure mutuelle pour vous ? Demandez une étude personnalisée et un devis gratuit.

Lire aussi l’article “Cegema Confort : la couverture santé dédiée aux besoins importants, au meilleur rapport qualité-prix

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn