Mutuelle sénior : quel remboursement pour mes lunettes ?

Une bonne assurance santé vous permet de choisir vos lunettes en toute sérénité.

Les lunettes : si on repousse parfois le moment d’en porter, voilà bien une dépense qui concerne quasiment tous les séniors, ainsi qu’une large proportion des plus de 40 ans. Or leur coût représente une dépense importante, et récurrente. Comprendre le remboursement de vos lunettes par votre mutuelle s’avère donc indispensable pour maîtriser votre budget optique.

Mutuelles : comprendre le principe du reste à charge, notamment pour les lunettes

Avant toute chose, il est important de comprendre comment est calculé le montant qu’il reste à régler par vous sur toute prestation santé : ce qu’on appelle le “reste à charge”. La Sécurité sociale (l’Assurance Maladie, ou Caisse Primaire d’Assurance Maladie – CPAM) paye une première partie des frais. Puis c’est votre mutuelle, en fonction des garanties que vous avez choisies au moment de la souscription du contrat, qui vient en rembourser un complément. Une fois déduits ces deux montants, vous obtenez ce que vous devez payer de votre poche : le “reste à charge”.

S’agissant d’une paire de lunettes de vue, il en représente souvent le quart du coût. Sur un budget moyen “monture + verres” de 300 à 500 euros, l’addition grimpe vite. D’où l’intérêt de bien choisir votre complémentaire santé. En tant que sénior, vos besoins sont spécifiques : privilégiez une mutuelle dédiée.

Voir aussi les articles : “Nouveaux retraités : quelle mutuelle choisir ?” et “Comment vieillir mieux, grâce aux options de confort des mutuelles séniors”.

Calculer le reste à charge sur l'achat de lunettes permet de maîtriser son budget.

Lunettes : ce que rembourse l’Assurance Maladie

La Sécurité sociale fixe un taux de remboursement (60%) sur des prix de base pour : les montures d’une part, les verres d’autre part. Attention, les tarifs des verres varient en fonction de la correction nécessaire et de l’âge de l’assuré : les enfants et plus globalement les mineurs bénéficient de meilleures conditions de remboursement que les adultes.

Ainsi, la monture d’une paire de lunettes pour adulte est remboursée par la CPAM à 60% sur un prix de base de seulement 2,84 euros ! Quant aux verres correcteurs, vous serez remboursé par l’Assurance Maladie de 60% d’un tarif variant entre 2,29 euros pour un verre simple, à 24,54 euros pour un verre plus élaboré. Hé oui, ça ne fait pas lourd ! On estime que la Sécurité sociale ne prend en moyenne à sa charge que 8 euros sur une paire de lunettes pour adulte.

Une part de vos lunettes est remboursée par votre mutuelle

Il semble donc indispensable de faire appel à une mutuelle pour compléter le remboursement de votre paire de lunettes. Si vous avez souscrit un contrat de mutuelle dit “responsable” (comme la majorité des assurés), le remboursement de vos frais de santé, et notamment d’optique, est plafonné ; ceci afin de vous sensibiliser à des dépenses réfléchies et mesurées. Il s’agit aussi de pousser les opticiens à pratiquer des prix raisonnables, pour limiter la surenchère des remboursements par les complémentaires santé et l’augmentation des cotisations mutuelles par voie de conséquence.

C’est ainsi qu’une monture ne peut être remboursée par votre mutuelle au-delà de 100 euros : si vous avez envie d’une monture de créateur, vous pourrez toujours, pourquoi pas, demander à votre entourage de compléter en guise de cadeau d’anniversaire ? Pour le remboursement des verres, il existe 6 paliers de remboursement, en fonction de leur complexité.

Différentes options de remboursement existent selon les mutuelles. Souvent, il s’agit d’un remboursement forfaitaire : vous avez droit à une certaine somme utilisable tous les deux ans. Si par exemple le forfait que vous avez choisi est de 300 euros, alors une paire de lunettes à 350 euros vous reviendra à 50 euros (moins les quelques euros, à la marge, pris en charge par l’Assurance Maladie).

D’autres mutuelles remboursent selon un système de pourcentage. Attention à bien comprendre ce que signifient les taux de remboursement. Un remboursement à 100% ne signifie pas que vous serez remboursé en totalité du prix des lunettes : on parle de 100% du tarif conventionnel fixé par l’Assurance Maladie (voir ci-dessus). Par exemple, si vous bénéficiez d’un remboursement de 300%, cela correspond à 300% du tout petit tarif considéré comme base de calcul par la CPAM. Le remboursement ne dépasse alors pas 20 à 30 euros.

Plus rarement, des mutuelles remboursent selon un pourcentage défini du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS), défini chaque année. Pour un plafond défini en 2020 à 3428 euros, si votre contrat vous offre un taux de remboursement de 10% vous obtenez alors un remboursement de 342,80 euros.

Une bonne mutuelle permet de bénéficier d'un meilleur remboursement sur ses lunettes.

Lunettes : quid du “reste à charge zéro” ?

Depuis le 1er janvier 2020, dans le cadre de la Loi de financement de la Sécurité sociale, le Gouvernement a mis en place un système de “reste à charge zéro”, également appelé “100% santé”. Grâce à lui, il est possible de voir diminuer ou même supprimer le coût de revient de ses lunettes ou de ses lentilles correctrices sous certaines conditions, comme l’adhésion à une mutuelle dite “solidaire” et “responsable”.

Ce reste à charge zéro ne s’applique que pour l’achat d’un équipement qui respecte un cahier des charges imposé, en particulier une monture de qualité dont le prix n’excède pas 30 euros et des verres correcteurs techniquement et esthétiquement satisfaisants. Si tous ces critères sont remplis, alors l’assuré peut bénéficier d’un reste à charge zéro, suite au remboursement de ses lunettes pour moitié par la Sécurité sociale et pour moitié par sa mutuelle.

Toutefois, vous restez libre de choisir cette offre “100% santé” ou une offre traditionnelle qui comportera un reste à charge pour vous. Il est d’ailleurs possible d’opter pour une solution mixte, avec par exemple la prise en charge de verres 100% remboursables, associés à une monture plus élaborée dont le remboursement ne sera que partiel.

Bon à savoir pour le renouvellement de vos lunettes

En tant qu’adulte, vous pouvez être remboursé d’une nouvelle paire de lunettes (selon les conditions que nous avons vues plus haut) tous les deux ans, voire avant si votre vue a évolué entre temps. Demandez conseil à votre opticien, qui pourra interroger votre mutuelle et vous indiquer les conditions de remboursement si vous avez besoin d’un renouvellement plus rapide.

Si vous perdez ou cassez vos lunettes : aïe, aïe, aïe ! Un opticien peut en réaliser une nouvelle paire sans ordonnance à titre exceptionnel, mais vous n’aurez droit a priori à aucun remboursement, ni de la part de l’Assurance Maladie, ni de celle de votre mutuelle. Cependant, certaines mutuelles proposent justement des options de remboursement spécifiques, à même de vous accompagner dans cette dépense inopinée !

Les lunettes représentent un poste de dépenses important pour les séniors.

Vous souhaitez faire le point sur le remboursement de vos équipements d’optique ? Vous n’avez pas encore de lunettes mais en aurez probablement besoin bientôt ? Demandez-nous une simulation gratuite et bénéficiez d’une mutuelle adaptée à votre budget !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn