Que devient un contrat d’assurance dépendance au décès de l’assuré ?

Un contrat d’assurance dépendance permet de couvrir le risque d’une perte d’autonomie qui rendrait difficile la vie quotidienne sans aide extérieure. Zoom sur son devenir au moment du décès de l’assuré.

Mais au fait, c’est quoi un contrat d’assurance dépendance ?

Un contrat d’assurance dépendance permet à la personne qui le souscrit d’être couverte en cas de perte d’autonomie, quelle soit liée à la vieillesse ou à une maladie invalidante. Le contrat d’assurance dépendance peut prévoir, si le risque survient (c’est-à-dire que la dépendance devient effective pour l’assuré) de verser un capital ou une rente, selon les options choisies au moment de la signature du contrat. Des services d’assistance peuvent également être fournis à l’assuré devenu dépendant, selon ce qui est prévu au contrat.

La perte d’autonomie doit être constatée médicalement pour que le contrat d’assurance dépendance puisse se déclencher : c’est généralement le médecin mandaté par l’assureur qui réalise une étude pour vérifier le niveau de perte d’autonomie de l’assuré. La dépendance constatée peut alors être d’ordre physique et / ou psychique. Au niveau physique, on considère qu’une personne devient dépendante lorsqu’elle n’est en particulier plus capable de réaliser toute seule un certain nombre de tâches du quotidien : se lever, se laver, s’habiller, aller aux toilettes, se faire à manger, se coucher.

Lire aussi l’article : « Quels critères déclenchent un contrat d’assurance dépendance ? »

Quelles garanties propose un contrat d’assurance dépendance ?

Si le contrat d’assurance dépendance a été conçu pour verser un capital, celui-ci sert souvent à aménager le logement de l’assuré pour l’adapter à ses nouvelles difficultés de déplacement : portes plus larges, suppression des seuils et des marches gênants, meilleure accessibilité des fenêtres, des prises de courant, mise à hauteur des meubles, etc. Un maintien à domicile est alors envisageable, ce qui est reconnu pour être meilleur pour le moral des personnes dépendantes.

Si au contraire c’est une rente qui est prévue dans le contrat d’assurance dépendance, alors celle-ci viendra par exemple aider au paiement des frais de logement dans un établissement spécialisé de type EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), ceci en complément de l’allocation versée par l’État selon les revenus de la personne en perte d’autonomie. En fonction de la cotisation versée depuis la signature du contrat et de la formule choisie, la rente peut aller de quelques centaines d’euros jusqu’à 3000 ou 4000 euros par mois.

Lire aussi l’article : « Assurance dépendance : de quoi parle-t-on ? Pour qui ? »

Le meilleur contrat obsèques : LESA vous aide à le choisir
Un contrat d’assurance dépendance permet de vivre plus sereinement

Quid d’un contrat d’assurance dépendance au décès de l’assuré ?

L’assurance dépendance fait partie des contrats d’assurance dits « à fonds perdus », comme c’est aussi le cas pour une assurance automobile par exemple. Cela signifie que, si le risque ne survient pas, c’est-à-dire si la personne assurée ne devient jamais dépendante, alors l’argent versé en cotisations ne peut pas être récupéré.

Mais alors, est-ce que cela vaut vraiment le coup de souscrire un contrat d’assurance dépendance ? Si on reprend l’exemple de l’assurance automobile (qui est certes obligatoire contrairement à un contrat de prévoyance), l’assureur ne « rend » pas non plus les cotisations versées si vous n’avez pas d’accident. Il est évident qu’il est souhaitable de ne pas avoir d’accident, mais que si cela arrive, alors les coûts engendrés par les réparations (pas seulement sur la voiture mais aussi liées aux responsabilités dans l’accident) peuvent être énormes et impossibles à assumer.

Il en va de même pour les contrats d’assurance prévoyance. Si le risque survient, on est bien souvent incapable de faire face financièrement parlant aux frais engendrés par une dépendance. C’est d’ailleurs parce que le risque ne survient pas toujours, que le système d’assurance via une mutualisation des moyens peut se maintenir. Tous les assurés ne bénéficient pas des garanties au cours de leur vie, mais l’objectif est de permettre à ceux qui se retrouvent avec un problème de dépendance, de pouvoir s’en sortir dignement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les contrats d’assurance dépendance ? Demandez-nous une étude personnalisée et un devis gratuit.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Être rappelé par un conseiller

* Champs obligatoires