Prothèse auditive : quel remboursement obtenir de ma mutuelle ?

Une petite fille chuchote un secret à l'oreille de sa grand-mère

Bien entendre est une condition essentielle du bien vieillir. Pourtant, nombreux sont ceux qui hésitent à se faire appareiller, alors qu’ils ne se posent pas la question pour leurs lunettes ! Pour pouvoir choisir sereinement ses prothèses auditives, qui sont également des équipements onéreux, il est important d’être bien assuré, grâce à une mutuelle adaptée.

Ai-je vraiment besoin d’une prothèse auditive ?

Si vous vous posez cette question, c’est sans doute… que la réponse est oui ! Près d’un Français sur 10 souffrirait de déficience auditive, de la simple gêne à une surdité totale. La moitié aurait besoin d’un appareil auditif, mais seulement le tiers en est pourvu. Le problème du coût d’un tel équipement revient souvent, car la Sécurité Sociale rembourse un faible pourcentage de cette dépense. D’où la nécessité de bénéficier d’un complément de prise en charge par sa mutuelle.

Vos problème d’audition sont récents ? Il est conseillé de rendre visite à un ORL, spécialiste du diagnostic et du traitement des pathologies de l’oreille. C’est lui qui saura vous dire si vous avez besoin d’un traitement, et pourquoi pas, d’un appareil auditif. Il faudra alors vous adresser à un audioprothésiste, dont le rôle est de vous proposer des dispositifs appelés audioprothèses, ou prothèses auditives, destinées à compenser votre déficit acoustique.

L'ORL est le médecin spécialiste des troubles de l'audition

Choix et coût d’une prothèse auditive

Il s’agit pour l’audioprothésiste de faire le point sur vos besoins au vu du diagnostic posé par l’ORL, et de vous informer des différents appareils adaptés à votre besoin. Vous pourrez en essayer plusieurs, afin de déterminer celui qui vous convient le mieux en fonction de votre trouble. Comme pour des lunettes, tous ne sont pas au même prix ; l’audioprothésiste doit donc vous transmettre un devis expliquant le tarif de l’appareil choisi, mais aussi celui d’accessoires et d’options supplémentaires éventuels, et surtout de l’entretien et du suivi nécessaires périodiquement.

Ce professionnel vous éclairera également sur les conditions de garantie de votre équipement, et vous indiquera le montant pris en charge par l’Assurance Maladie : il est suffisamment dérisoire pour que rapidement, il vous demande de quelle mutuelle vous bénéficiez. En effet, on estime le remboursement par la Sécurité Sociale à seulement environ 10% des frais réels liés à une audioprothèse, ce qui génère un reste à charge pour le patient de 1700 euros en moyenne pour un équipement aux deux oreilles. Si la réforme récente ” 100% Santé ” a commencé à améliorer les choses, il se pose le même problème que pour les porteurs de lunettes : la prise en charge maximale se fait parfois uniquement sur des équipements de base, pas toujours ceux avec lesquels vous vous sentirez le mieux.

Le choix d’une mutuelle adaptée est essentiel pour être bien remboursé de ses prothèses auditives

Les mutuelles séniors proposent des garanties conçues spécialement pour répondre aux besoins des plus de 60 ans, et notamment le besoin d’équipements auditifs. De plus, leurs formules sur mesure permettent une modularité intéressante, en particulier grâce aux options, aussi appelées ” renforts “, dédiées à des besoins spécifiques.

Certaines mutuelles proposent un remboursement selon un pourcentage du tarif de base de la Sécurité Sociale, tandis que d’autres proposent un remboursement forfaitaire : il est important de bien comprendre comment fonctionnent vos garanties, afin d’acheter votre audioprothèse en connaissance de cause.

Pour bien comprendre comment fonctionnent les remboursements d’équipements comme les audioprothèses, vous pouvez lire aussi l’article : ” Mutuelle sénior : quel remboursement pour mes lunettes ? ” puisque le principe du reste à charge est le même.

Par exemple, si votre mutuelle vous couvre à hauteur de 150%, elle vous remboursera 1,5 fois le tarif de base de la Sécurité Sociale, soit 1,5 fois 300 euros, donc 450 euros. Si au contraire, elle calcule le remboursement sur une dimension forfaitaire, cela peut être par exemple 400 euros par appareil auditif et par an. Veillez à connaître les remboursements pratiqués également pour les accessoires et options, qui s’avèrent en réalité obligatoires, comme les embouts auriculaires. Un forfait est alors plus clair et plus lisible sur une année.

Un couple qui s'entend bien !

Vous souhaitez faire le point sur le remboursement de vos prothèses auditives ? Demandez-nous une simulation gratuite et bénéficiez d’une mutuelle adaptée à votre budget !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn