Départ à la retraite et portabilité de la mutuelle santé

Départ à la retraite et portabilité de la mutuelle santé

Quand on part à la retraite, on se demande si on peut conserver ou non sa complémentaire. Le point sur la portabilité de la mutuelle santé.

Sommaire :

Portabilité de la mutuelle : de quoi parle-t-on ?

Quand votre contrat de travail prend fin, vous pouvez continuer, sous certaines conditions, de profiter de la complémentaire santé dont vous bénéficiiez en entreprise : c’est ce qu’on appelle la portabilité de la mutuelle. Il en va de même si vous êtes salarié·e d’une association. En effet, les salariés bénéficient depuis 2016 d’une mutuelle d’entreprise obligatoire, dont une partie de la cotisation est réglée par l’employeur.

Il est donc naturel d’envisager de vouloir conserver cette complémentaire santé, surtout si on considère qu’elle nous offre de bons remboursements. Toutefois, nous allons voir que les conditions de portabilité de la mutuelle sont parfois peu avantageuses, faisant généralement renoncer à conserver la mutuelle d’entreprise une fois qu’on est retraité·e.

Des conditions de portabilité parfois peu avantageuses

C’est la Loi Evin de 1989 qui donne un cadre à la portabilité de la mutuelle d’entreprise au moment de la fin du contrat de travail. Elle stipule que les salariés qui le souhaitent peuvent continuer de bénéficier de certains avantages fournis par l’entreprise, comme la mutuelle collective.

Quand vous partez à la retraite, vous pouvez demander à continuer de bénéficier de la complémentaire santé de l’entreprise, sous certaines conditions. Déjà, cela ne pourra se faire que pendant les 3 ans qui suivent votre départ à la retraite, et ne pourra pas englober vos ayants-droits (votre famille) si vous en aviez jusqu’ici sur votre contrat.

De plus, si vous souhaitez continuer de bénéficier du même niveau de prise en charge, vous devrez payer la part qui revenait jusque-là à votre employeur, ce qui alourdit considérablement le coût de revient de votre complémentaire santé. Double peine, votre cotisation va subir une majoration d’année en année, qui peut amener la cotisation à des tarifs jusqu’à 50% plus chers que les salariés actifs. Vos cotisations vont donc rapidement dépasser des tarifs de mutuelles qui s’adressent aux particuliers.

La retraite : souvent le bon moment pour changer de mutuelle

Nous avons vu qu’il n’est pas toujours intéressant de demander la portabilité de la mutuelle que l’on avait en entreprise. Quand on part à la retraite, on a besoin d’une mutuelle capable de nous couvrir, en famille, pour un budget maîtrisé. De plus, les besoins d’un assuré à la retraite changent avec les années. Il est donc essentiel de pouvoir compter sur une complémentaire santé adaptée.

Lire aussi l’article : « Trouvez la mutuelle santé la moins chère pour les retraités »

Optique, dentaire, audition, hospitalisation : vous devez pouvoir obtenir de bons remboursements sur tous ces domaines, car vous risquez d’en avoir besoin de plus en plus en tant que senior. De plus, il vaut mieux prévenir que guérir. Or une bonne mutuelle senior prend également en charge de nombreux soins de médecine douce. La retraite semble donc être le bon moment pour changer de mutuelle.

Lire aussi l’article : « Quelle est la meilleure mutuelle senior en 2022 ? »

Chez LESA, nous avons l’habitude d’accompagner les retraités dans leur recherche d’une bonne mutuelle santé. Nous saurons vous aider à faire le point sur vos besoins et vous proposerons le meilleur des complémentaires santé senior, dans un souci d’impartialité, en tant que cabinet indépendant, courtier en assurances.

Lire aussi l’article : « ODYS Santé : une nouvelle mutuelle partenaire chez LESA »

Vous souhaitez des éclairages ? En savoir plus sur les mutuelles dédiées aux retraités ? Demandez-nous une étude personnalisée et un devis.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Être rappelé par un conseiller

* Champs obligatoires